dimanche_light09


Réveil vers 10h30...avec ciel bleu et mer d'huile ! c'est pas du tout ce qui était prévu ça.

On change les plans ou on reste là ? Si on part, c'est au moteur, au son du moteur, aux odeurs du gasoil. Bof. Et puis, les 2 nuits ont déjà été payées, on reste. Après une matinée tranquille, quelques photos dans le bourg, et une leçon de sextant. Et oui, de sextant, à l'heure du Global Positionning System ( GPS pour les non-anglophone ) et des liaisons par satellite, le sextant revêt le matelot du noble habit de la  marine d'antan.


dimanche_light06










Bel objet, marin s'il en est, une mécanique de précision soviétique ( et oui, russe modèle M 1972 )laisse planer un parfum de grand large dès sa prise en main.

Après avoir jeté les pâtes avec l'eau de cuisson (si, si j'en suis capable )et avalé notre maigre tranche de jambon, nous décidons d'aller reconnaître l'île à pied...après la digestion.


dimanche_light03


Nous partons pour une bonne ballade le long du littoral ainsi que dans les marais salants, avec une météo printanière malgré les prévisions catastrophiques, agrémentée de papotes sur des sujets divers et variés.


dimanche_grand_bleu00


Quelques oiseaux, et 2 ruches dont une probablement désertée par manque d'équipement de plongée pour abeilles, l'autre encore peuplée malgré les conditions sanitaires craignos. Il n'est pas question d'embarquer une ruche à bord, mais Nicolas et moi réagissons au manque d'intérêt porté à ces nobles insectes.


dimanche_light01










De retour à bord avec le soleil couchant pour l'heure de l'apéro, point de Mac Evans mais je crains que la bouteille de Bowmore ait morflé. A table, cassoulet. Dodo.